• Le thé rouge

    Le thé rouge provient d’une plante ressemblant à un genêt et appartenant à la même famille ( Fabaceae) : Aspalahus linearis.
    Il pousse uniquement en Afrique du Sud,             dans les régions montagneuses au nord du Cap sur un sol aride. Le climat chaud et sec lui convient particulièrement bien.
    Il est également dénommé Rooibos.

    Ses tiges et ses feuilles, après le séchage, sont broyées  pour être utilisées en infusion.
    La liqueur obtenue offre des reflets rouges aux parfums boisés. Elle peut être agrémentée avec des arômes : épices, fruits, fleurs, …

    Le rooibos se prépare comme un thé : l’eau bouillante  sur la plante, infusion de 4 à 5  minutes (un peu plus longue que pour le thé).

    Les propriétés du rooibos :
    Antioxydantes : quantité importantes de substances antioxydantes (les polyphénols) qui protègent les cellules du stress oxydatif qui peut engendrer les maladies dégénératives, les troubles cardiovasculaires, le vieillissement cérébral, le cancer.

     En dermatologie : le rooibos a une action anti-inflammatoire sur les problèmes cutanés tels l’eczéma, le psoriasis, l’érythème fessier du nourrisson. Il peut être utilisé en compresse directement sur les lésions

    Apaisantes : il favorise le sommeil, calme les coliques (également chez le nourrisson). Il  ne contient pas de théine.

    Digestives : facilite la digestion et apaise les douleurs d’estomac.

    Il contient un grand nombre d’oligoéléments : fer, cuivre, zinc, sodium, potassium, magnésium, ..
    Pour les enfants, le rooibos peut remplacer l’eau de boisson ou de préparation des biberons.

    Une plante proche du rooibos : le Honeybush.
    C’est également un petit buisson épineux, qui appartient à la même famille, qui pousse dans les mêmes conditions en Afrique du Sud.
    Ses propriétés et sa composition sont proches de celle du rooibos voire identiques.
    Sa saveur évoque un peu celle du miel.