• la mélisse : une plante qui apaise

     

    Plante herbacée de nos jardins ou chemins,  elle dégage un parfum rafraichissant citronné. Elle est aussi dénommée citronnelle mais n’a rien à voir avec la plante du même nom qui vient de Madagascar.

    Son identité :
    son nom latin : Melissa officinalis
    sa famille : Lamiacae, comme le thym, le romarin, la sauge. C’est une famille de plantes aromatiques.

    Comment la reconnaitre :
    La mélisse pousse en touffe qui peut atteindre 80 cm à 1 mètre environ. Ses feuilles sont d’un vert tendre, légèrement dentelées qui dégagent une odeur citronnée lorsqu’elles sont froissées. Elle aime les expositions ensoleillées et un peu ombragées.
    Sa tige est carrée.

    Un peu d’histoire :
    Connue et utilisée chez les Grecs et les Romains pour soigner les blessures et arrêter les saignements.
    Au VIIe siècle, elle est recommandé par les médecins maures pour soigner les gens nerveux.
    Hildegarde von Bingen (XIIe) la conseille aux personnes mélancoliques « qui n’ont plus le goût d’aimer ».
    Les herboristes de l’époque médiévale lui attribuent des vertus pouvant guérir tous les maux, ce qui fait accroitre sa réputations. Les moines du mont Carmel, accentue sa renommée en l’utilisant dans l’eau de mélisse des Carmes.
    Au XVIIe, les jardiniers du roi Louis XIV la considéraient comme un bon légume : « la feuille quand elle est tendre fait partie des fournitures de salade ».
    En 1978, des chercheurs allemands découvrent les propriétés anti-virales de la mélisse, et en 1990 un composé contre l’herpès est identifié.

    Ses propriétés :
    La mélisse est anti-inflammatoire, anti-spasmodique, sédative, anti-virale, elle facilité les règles, …
    L’huile essentielle est très chère, car il est